Retour aux actualités

Hommage à Jérôme

18/10/2017 Thème : Actualités RETIS

Jérôme DANTHEZ.PNG

Jérôme DANTHEZ vient de nous quitter, trop tôt, si brutalement, et c’est tellement injuste…

Nos pensées vont d’abord à son épouse, Samantha et à ses trois enfants, Amaury, Agathe, Alma.

Les très nombreuses manifestations de sympathie et d’émotion qui émanent de notre réseau témoignent du souvenir que Jérôme laisse parmi nous, un peu plus de 11 ans après avoir quitté ses fonctions de Secrétaire général qui l’auront vu pendant 7 années participer à la construction de FTEI puis RETIS entre mars 1999 et février 2006.

Lorsque le tout jeune papa Jérôme DANTHEZ, recruté par votre serviteur (je viens alors d'être élu à la présidence de France Technopoles), débarque à la Chantrerie en mars 1999 pour prendre le poste de Secrétaire général, un chantier passionnant l’attend : réunir en un seul réseau les technopoles et les BIC/CEEI en réalisant la fusion avec France CEEI.

Loin d’être effrayé par cette tâche, notre jeune diplômé de Sciences Po Bordeaux se révèle au fil des semaines le sherpa attentif, consciencieux, enthousiaste et déjà très efficace d’un processus qui conduira début 2000 à la création de France Technopoles Entreprises Innovation avec dans le même temps l'accueil des premiers incubateurs créés dans le cadre de la loi Allègre.

Au contact des Jean QUESSADA, Daniel BLONDÉ, Olivier JOUIN, Fréderic ESCOJIDO, Jacqueline POUSSIER, Félix CUOZZO, François-Louis BILLON, Roger MUSART, Marion RONGERE, Nadine MARCHANDÉ, Xavier GAILLARD et autres Christian PILLOT, Jérôme apprend vite des subtilités d’un tel réseau, de sa complexité, mais aussi de sa richesse et des complémentarités qu'il recèle.

Toujours à l’écoute, de son Président bien sûr mais aussi de tous les membres, apprenant progressivement à travailler dans l’anticipation mais œuvrant aussi parfois dans l’urgence, Jérôme enchaîne les newsletters électroniques mensuelles (46 de septembre 2001 à mars 2006) et les Congrès (j’en ai dénombré 14) de Lannion en 1999 à Cayenne en 2006 (qu’il aura contribué à préparer avant son départ) en passant par Orléans, Bourg en Bresse, Metz, Marseille, Bordeaux, Rennes, Bastia, le siège du CNRS à Paris, Nantes (congrès avec EBN), Aix-en-Provence/l’Arbois, Troyes, Lille, le siège d’OSEO à Issy les Moulineaux, et  Angers au printemps 2006 avec l’élection de Francis BECARD... Bref! un véritable tour (je devrais dire tourbillon !) de France qui consolide mois après mois notre réseau avec l’arrivée progressive de l’ensemble des incubateurs Allègre pour donner naissance à Retis en décembre 2005 après une seconde fusion, avec France Incubation cette fois.

Je n’oublie pas les 7 rapports et dépliants chiffres clefs annuels, les 35 CA organisés (et presqu'autant de missions d’évaluation/audit ) - je garde en mémoire nos départs, Jérôme et moi par le TGV de 6h30 ou de 7h pour nos aller-retours mensuels sur Paris, où après un café salutaire nous finissons de préparer le CA du jour - les 35 comptes-rendus rédigés au retour, et bien sûr le nombre impressionnant d’actions  à mettre en œuvre et à suivre : car un réseau, vous le savez bien, ce sont avant tout des membres ayant chacun son propre agenda et ses priorités… ce qui implique de la part du Secrétaire Général des relances fréquentes, une pression constante auprès du DG comme des équipes, et surtout un grand sens de la diplomatie et un tact que Jérôme apprend à cultiver au cours de ces années, avec le sourire et dans la bonne humeur car chez lui rigueur et professionnalisme riment avec sensibilité et bienveillance.

Le résultat est là et les signes de reconnaissance ne viennent pas seulement du réseau, mais de plus en plus souvent de nos partenaires, jusqu'aux cabinets ministériels qui le  remercient pour l’organisation d’un congrès sans oublier le légendaire DGRI du MESR, Alain COSTES, qui le félicite chaleureusement et régulièrement pour la qualité des newsletters.

Jérôme, qui travaille seul jusqu'en 2001 avant d'être assisté par Elodie HAURAIX à partir de 2002, en était très fier tout en restant modeste, encore une de ses nombreuses qualités…

Mon cher Jérôme, certains ont eu la chance de te connaître dès ton arrivée dans ce monde de l’innovation, d'autres t'ont moins connu, et d’autres enfin ont eu le privilège de continuer à travailler avec toi après que tu aies quitté tes fonctions de Secrétaire Général de Rétis pour rejoindre Angoulême, je pense à Jean PAYERNE notamment.

Tous partagent la même douleur de te voir partir trop tôt.

Nous ne t’oublierons pas et sache qu’Amaury, Agathe, Alma et Samantha sont à jamais membres de ce réseau auquel tu as tant donné.

Au revoir Jérôme.

Jean-François BALDUCCHI

Président France Technopoles puis FTEI puis Retis  ( 1999-2006)