Retour aux publications

BIOFORTIS: zoom sur une startup incubée par Atlanpole

28/07/2014 Thème : Start’ups du Réseau à la Une

Du statut de startup à celui de filiale d’un grand groupe : le fabuleux destin d’une PME de l’expertise en nutrition.

Découvrez le parcours de l’entreprise Biofortis, incubée par Atlanpole.

Logo biofortis

Une expertise au service des professionnels de la R&D

Leader en innovation pour la nutrition, BIOFORTIS propose son expertise aux professionnels de la R&D : essais cliniques, projets de recherche, tests bio-analytiques, études sensorielles et consommateurs.

Essaimage du CHU de Nantes dans le domaine des essais cliniques, l’entreprise voit le jour en 1998. L’entité est incubée dès 2001 par la technopole Atlanpole, à Nantes. En 2002, suite au développement de projets de recherche clinique portant notamment sur l’impact sur la santé d’aliments nouveaux, l’entreprise prend le nom de Biofortis.

Une fusion réussie assortie d’une croissance durable

En 2009, Biofortis rejoint le groupe Mérieux en fusionnant avec deux autres sociétés atlanpolitaines : Atlangène et Adriant. L’entreprise devient alors la filiale BIOFORTIS de Mérieux Nutrisciences et propose, grâce à la fusion avec Atlangène et Adriant, différents services dédiés à la recherche en nutrition : études cliniques, biologie moléculaire pour les analyses alimentaires, et analyses sensorielles.

Forte aujourd’hui de 250 salariés, BIOFORTIS affiche une croissance à deux chiffres et est présente en Europe, aux USA, en Chine, en Inde et au Brésil. L’évolution de son chiffre d’affaires semble connaître une croissance exponentielle, passant de 285 000 euros en 2004 à 9,2 millions en 2011.

BIOFORTIS c’est :

  • Plus de 300 études cliniques dans le monde ;
  • Tous les domaines couverts dans la nutrition ;
  • Le leader mondial de l'Analyse Sensorielle avec 11 laboratoires dédiés dans le monde ;
  • Le plus large panel d'experts sensoriels.

Un positionnement d’acteur international de référence à consolider

Murielle Cazaubiel

Forte de son succès, BIOFORTIS souhaite devenir un partenaire de référence des équipes de recherche de l’industrie agro-alimentaire. Ainsi, l’entreprise est partenaire du projet de recherche IMODI, lauréat des Investissements d’Avenir et dont l’objectif est de faciliter la sélection de nouveaux traitements efficaces contre 8 pathologies cancéreuses.

En outre, l’ambition de Biofortis est mondiale et l’entreprise souhaite développer son activité à l’international. Tout en restant profondément ancrée dans la région nantaise, puisque, comme le rappelle Murielle Cazaubiel, sa directrice, le siège mondial de l’entreprise et son centre de recherche européen se situent à St Herblain, près de Nantes.

Atlanpole en quelques mots

Jean-Luc Balducchi

Atlanpole, c’est à la fois la technopole, le Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation de Nantes Atlantique, l’Incubateur Régional des Pays de la Loire et le pilote et copilote de plusieurs pôles de compétitivité. La structure est présidée par Jean-François Balducchi.

Au service des porteurs de projets innovants, des entreprises innovantes, des laboratoires et des acteurs du développement économique, scientifique et technologique sur le bassin Nantes/Saint-Nazaire/La-Roche-sur-Yon, les missions d’Atlanpole se déclinent selon trois axes :

  1. Animation et mise en réseau des compétences ;
  2. Ingénierie de l’innovation ;
  3. Marketing international.

En 2013, Atlanpole a accompagné 79 projets et entreprises, dont 48% dans le numérique, 30% dans les biotechnologies et la santé, et 11% dans l’environnement et l’énergie.